stimulant


stimulant

stimulant, ante [ stimylɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. m.
• 1752; de stimuler
1Qui accroît l'activité physique ou psychique. vivifiant. Médicament stimulant. analeptique, dopant, excitant, fortifiant, remontant, 1. tonique. Substances stimulantes de l'activité mentale. antidépresseur, énergisant, psychoanaleptique, psychotonique, psychotrope.
N. m. (1765) « Sans un stimulant vigoureux, c'en était fait de lui » ( Baudelaire). Spécialt Médicament stimulant.
2(1772) Qui stimule, augmente l'énergie, l'ardeur de qqn. dynamisant, encourageant, exaltant, motivant. Une émulation stimulante. « la popularité du sacré, son rôle alternativement inhibant et stimulant » (Caillois).
N. m. Ce qui stimule, excite. « la libre concurrence, le stimulant ancien des affaires » (Aragon).
⊗ CONTR. Décourageant, stérilisant.

stimulant nom masculin Médicament, substance qui a un effet favorable sur le fonctionnement de certains organes, qui active les fonctions psychiques : Un stimulant des fonctions digestives. Ce qui est de nature à redonner de l'énergie, du courage à quelqu'un, à soutenir sa volonté : La compétition est un excellent stimulant.stimulant (synonymes) nom masculin Médicament, substance qui a un effet favorable sur le fonctionnement...
Synonymes :
Ce qui est de nature à redonner de l'énergie, du...
Synonymes :
- éperon
stimulant, stimulante adjectif Qui est propre à stimuler les fonctions organiques, à accroître l'activité physique ou intellectuelle : Une boisson stimulante. Qui accroît l'ardeur de quelqu'un, l'incite à poursuivre son action, son effort : Des propos stimulants.stimulant, stimulante (synonymes) adjectif Qui est propre à stimuler les fonctions organiques, à accroître...
Synonymes :
Qui accroît l'ardeur de quelqu'un, l'incite à poursuivre son action...
Synonymes :
- réconfortant

stimulant, ante
adj. et n. m.
d1./d Qui stimule, incite à l'action. Résultats stimulants.
d2./d Qui stimule l'activité physiologique ou psychique. Remède stimulant.
|| n. m. Un stimulant.

⇒STIMULANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.
I. — Part. prés. de stimuler.
II. — Adj. Qui stimule, qui a pour effet ou pour fonction de stimuler.
A. — [Corresp. à stimuler A]
1. Qui favorise, qui accroît l'activité physique ou mentale de quelqu'un. Nous voilà (...) arpentant à grandes enjambées la demi-lieue de terrasse, fouettés par (...) cet air vif et stimulant sans être froid (GONCOURT, Journal, 1884, p. 382).
MÉD., PHARM. [En parlant d'une substance, d'un médicament, d'une boisson, etc.] Drogue stimulante. Les anxieux, les hypocondriaques, les psychasthéniques sont justiciables de la psychothérapie, des sédatifs nervins, ou des médications stimulantes (acide phosphorique, strychnine) (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 590). Recherches sur le café, le cacao et les autres plantes stimulantes (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 271). V. kava ex. de Page.
♦ [P. méton.] La bière exerce sur l'organisme une action stimulante (BOULLANGER, Malt., brass., 1934, p. 3).
2. Qui déclenche ou renforce le fonctionnement d'un organe, un processus biologique. [P. méton.] [Les] effets stimulants [de la folliculine] sur la calcification et l'ostéogenèse (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 24).
Vieilli. La cause stimulante de qqc. Sans la cause stimulante et excitatrice des mouvemens vitaux, la vie ne sauroit exister dans aucun corps, quel que soit l'état de ses parties (LAMARCK, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 421).
3. PHYSIOL. Qui provoque une réaction, une réponse en agissant sur un système organique excitable. Par quel mécanisme l'excitation change-t-elle de lieu avec la fréquence du son stimulant (PIÉRON, Sensation, 1945, p. 177). Ces différents types de stimuli se combinent pour créer une situation stimulante (Encyclop. univ. t. 12 1989, p. 383, col. c, s.v. instinct).
Hormone stimulante. Synon. de stimuline. V. gonadotrophine rem. 2 c s.v. gonade ex. de QUILLET Méd. 1965.
♦ [P. méton.] Le rôle stimulant de l'hormone des cellules neurosécrétrices du cerveau est comparable à l'action des stimulines hypophysaires (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 676).
B. — Au fig. [Corresp. à stimuler B]
1. Qui accroît l'énergie, l'ardeur, la combativité; qui incite à agir ou à réagir. Salaire stimulant. La grève donne un choc stimulant à l'esprit d'entreprise, elle débride les tensions latentes dans les rapports de travail et prépare leur apaisement (Traité sociol., 1967, p. 493).
♦ [P. méton.] Cette publication et les discussions que Lane eut avec Simon Newcomb et Lord Kelvin eurent un effet stimulant considérable (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 569).
2. Encourageant. Jacques, ému, (...) posa sa main sur le bras de l'albinos. Antoine se souvint de l'homme à la cicatrice. Jacques avait eu, déjà, ce même geste, amical, stimulant, un peu protecteur (MARTIN DU G., Thib., Sorell., 1928, p. 1230).
3. En partic. Intéressant, attrayant. Lecture stimulante. Ce sont là des théories stimulantes pour l'esprit mais trop générales pour notre propos (DUMAZEDIER, RIPERT, Loisir et cult., 1966, p. 46). Ces notions (...) constituent un ensemble d'hypothèses stimulantes et éclairantes (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1968, p. 132).
III. — Subst. Agent stimulant.
A. — 1. [Corresp. à supra II A 1] L'air vif est un stimulant délicieux (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p. 51).
MÉD., PHARM. Substance, médicament, boisson absorbé(e) à ce titre. Synon. excitant (v. ce mot III A). M'ayant fait en peu de jours une santé et une force nouvelles, je pus m'éveiller et travailler sans stimulants comme sans fatigue (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 284). V. cordial ex. 1, kava ex. de Lowie, narcotique ex. 2.
P. métaph. Il enfonça les éperons (...) dans le ventre du cheval, qui, étonné qu'il existât un cavalier qui crût avoir besoin vis-à-vis de lui d'un pareil stimulant, partit comme un trait d'arbalète (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 386).
♦ [Avec adj. précisant la nature du stimulant] Vieilli. Stimulant diffusible. Stimulant dont l'action est rapide mais de courte durée. Dans les cas simples, on peut se contenter de stimulants diffusibles, tels que l'acétate d'ammoniaque (MENETRIER, STÉVENIN ds Nouv. Traité Méd. fasc. 1 1926, p. 300). Stimulant persistant. Stimulant dont l'action est moins rapide mais plus durable (d'apr. LITTRÉ-ROBIN 1865).
♦ [Avec adj. précisant l'organe intéressé] Cette équipe est dotée (...) de la boîte de secours habituelle contenant des stimulants respiratoires et des tonicardiaques (Organ. hospit. fr., 1957, p. 36).
2. [Corresp. à supra II A 2] La chaleur est, d'une manière générale, un stimulant des réactions de la maturation (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 71).
3. [Corresp. à supra II A 3] Synon. de stimulus. La lumière n'est pas le seul stimulant externe qui provoque des mouvements forcés (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 86).
B. — Au fig.
1. a) [Corresp. à supra II B] Les difficultés d'un sujet doivent être des stimulants et non des empêchements (SAND, Corresp., t. 5, 1866, p. 132). L'émotion est un stimulant, parce qu'elle incite l'intelligence à entreprendre et la volonté à persévérer (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 40).
— [Avec compl. de n. précisant la nature du stimulant] Pour se décider à mettre la dernière main et à publier, il lui fallait presque toujours le stimulant de circonstances accidentelles (SAINTE-BEUVE, Portr. contemp., t. 4, 1845, p. 191). Ma conviction monte à mes lèvres quand je la défends, sinon elle dort en moi. Il lui faut le stimulant des objections pour vivre (BERNANOS, Lettres inéd., 1906, p. 1737).
— [Avec déterm. désignant la pers., la faculté, l'activité concernée]
Stimulant + adj. La grande majorité des lecteurs de journaux (...) sont moins avides de connaître ce qui se passe réellement dans le monde que de trouver chaque jour dans leur journal un stimulant nettement émotionnel (Civilis. écr., 1939, p. 44-2).
(Être) un stimulant à qqc. Sous prétexte que les enfants gâteraient les meubles et dégraderaient les ornements, on ôte de leur vue tout ce qui serait un stimulant à la pensée ou un charme pour l'imagination (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 90). De qqc. Ces effets d'inhibition une fois surmontés, la présence d'autrui peut devenir un stimulant de la conscience et de l'action (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 496). Pour qqc. Ces merveilleux idéogrammes, écrivait Grousset (...) sont peut-être pour l'esprit un stimulant plus puissant que nos pauvres signes alphabétiques (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 34). V. adjuvant ex. 2. Pour qqn. Les conceptions de Cantor (...) ont été un énergique stimulant pour les mathématiciens de la génération suivante (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 70).
b) Dans le domaine écon.
— [Avec adj. précisant la nature du stimulant] [Les] entreprises occidentales (...) ont une belle occasion de redécouvrir l'antériorité et la précellence du travail et de la création par comparaison aux stimulants monétaires et aux quasi-mécanismes monétaires (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 166).
— [Avec déterm. précisant l'aspect concerné] Stimulant à qqc. Stimulant au travail. Un tableau qui (...) contient autant de freins que de stimulants au rééquilibre (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 69). Stimulant de qqc. M. François Perroux souligne le rôle du profit en tant que stimulant du progrès économique (Univers écon. et soc., 1960, p. 42-4). V. prime2 ex. 1.
2. Stimulation. Ceux qui l'avaient vu [Benjamin Constant] à Lausanne et même à Colombier, et qui le revirent à Paris dans l'été de 1795, ne le trouvaient pas le même homme, tant il leur parut brillant de conversation dans le salon de Mme de Staël (...). On peut dire que jusque-là l'air et le stimulant lui manquaient (SAINTE-BEUVE, Portr. littér., t. 3, 1862 [1851], p. 252, note).
REM. -stimulant, -ante, élém. de compos. entrant ds la constr. d'adj. et de subst. a) Adj. ) [Corresp. à supra II A 2] Cardio-stimulant, -ante. La khellinine possède (...) une très réelle et appréciable activité cardio-stimulante (R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes mal. act., 1965, p. 85). Psycho-stimulant, -ante. V. ex. du Point infra. ) [Corresp. à supra II A 3] Thyréo-stimulant, -ante. Hormone thyréo-stimulante. Synon. de thyréostimuline. L'hypophyse réagit immédiatement en fabriquant de l'hormone thyréo-stimulante (QUILLET Méd. 1965, p. 488). ) [Corresp. à supra II B] Anti-stimulant, -ante. L'impôt sur la dépense à l'encontre de celui sur le revenu (...) n'aurait pas les effets « anti-stimulants » attribués à ce dernier impôt (Univers écon. et soc., 1960, p. 48-12). b) Subst. masc. V. contre-stimulant et aussi: ) Neuro-stimulant. Les neuro-stimulants (...) sont des médicaments ayant un effet stimulant non seulement sur le psychisme mais aussi sur le cœur et la respiration (R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes mal. act., 1965, p. 56). ) Psycho-stimulant. Un psycho-stimulant. Sur un groupe de 42 sujets qui accusaient une fatigabilité physique et psychique excessive, (...) on a pu démontrer les bienfaits d'une cure de Geriatric Pharmaton. (...) Un effet psycho-stimulant, favorisant la reprise d'un travail intellectuel, a été observé dans ce groupe (Le Point, 30 oct. 1978, p. 166, col. 2).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1752 « poignant (en parlant d'une douleur physique) » (Trév.); 2. a) 1752 « qui excite les fonctions organiques » (ibid.); b) 1765 subst. « remède qui excite les fonctions organiques » (Encyclop.); 3. a) 1762 subst. « ce qui excite l'esprit » (ROUSSEAU, Émile, III, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, p. 454); b) ca 1772 « qui excite l'esprit » (ID., Dialogues, I ds GOHIN, p. 236). Part. prés. de stimuler. Fréq. abs. littér.:247. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 423, b) 317; XXe s.: a) 204, b) 395.

stimulant, ante [stimylɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. 1752, adj.; p. prés. du v. stimuler.
1 a Adj. Qui augmente l'activité physique ou psychique, les fonctions organiques. || L'air marin est stimulant. Vivifiant. || Propriétés stimulantes d'une plante (→ Avoine, cit. 1). || Médicament stimulant. Analeptique, dopant, excitant, fortifiant, réconfortant.
b N. m. (1765). || Un stimulant. Excitant, fortifiant, remontant, psychotonique, tonique. || Stimulant du cœur ( Cordial), des nerfs ( Nervin). || Principaux stimulants : alcool, caféine, cannelle, coca, éther, gingembre, hysope, menthe, poivre, romarin, thé, vanille, etc.Stimulant de l'activité mentale. Psychoanaleptique, psychotonique.
1 Je crois que, toutes choses d'ailleurs égales, les buveurs d'eau conservent bien plus longtemps la délicatesse des sensations, et en quelque sorte leur première candeur. L'usage des stimulants vieillit nos organes.
E. de Senancour, Oberman, LXIV.
2 — (…) L'air vif est un stimulant délicieux.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, V, III.
tableau Noms de remèdes.
2 a Adj. (1772). Qui stimule, augmente l'énergie, l'ardeur de qqn. Encourageant, exaltant. || Une stimulante émulation. || Le regard stimulant d'un être qui vous aime (→ Heure, cit. 10). || Une rémunération stimulante.
b N. m. Ce qui stimule, excite. Aiguillon, éperon. || La vanité, stimulant de la gloire (cit. 13). || Il n'y a pas de stimulant plus efficace que le plaisir (cit. 13). || La libre concurrence, stimulant des affaires (→ Marché, cit. 29). || Complimentez-le, il a besoin de stimulant. Encouragement.
3 Didact. Vx. Stimulus. || Les stimulants extérieurs (Bergson; → Contractile, cit.).
CONTR. Aveulissant, décourageant, énervant (vx). — Calmant, stupéfiant.
COMP. Alphastimulant, bêtastimulant, immunostimulant, neurostimulant, psychostimulant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • stimulant — STIMULÁNT, Ă, stimulanţi, te, adj. (Rar) Stimulator. – Din fr. stimulant. Trimis de claudia, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  STIMULÁNT adj. v. stimulativ. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime  stimulánt adj. m …   Dicționar Român

  • Stimulant — Stim u*lant, n. [Cf. F. stimulant.] 1. That which stimulates, provokes, or excites. [1913 Webster] His feelings had been exasperated by the constant application of stimulants. Macaulay. [1913 Webster] 2. (Physiol. & Med.) An agent which produces… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Stimulant — Stim u*lant, a. [L. stimulans, p. pr.; cf. F. stimulant. See {Stimulate}.] 1. Serving to stimulate. [1913 Webster] 2. (Physiol.) Produced increased vital action in the organism, or in any of its parts. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • stimulant — stimulant, ante (sti mu lan, lan t ) adj. 1°   Qui stimule, excite. •   À ces stimulantes apostrophes, la plus incroyable patience n abandonne pas un instant un seul homme dans toute cette multitude, J. J. ROUSS. 1er dial.. 2°   S. m. Ce qui… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • stimulant — ► NOUN 1) a substance that acts to increase physiological or nervous activity in the body. 2) something that promotes activity, interest, or enthusiasm. ► ADJECTIVE ▪ acting as a stimulant …   English terms dictionary

  • stimulant — index catalyst, cause (reason), drug, impulse, incentive, inducement, motive, provocation …   Law dictionary

  • stimulant — 1772 (adj.); 1794 (n.), from L. stimulantem (nom. stimulans), prp. of stimulare (see STIMULATION (Cf. stimulation)) …   Etymology dictionary

  • stimulant — *stimulus, excitant, incitement, impetus Analogous words: provocation, excitement, stimulation, quickening, galvanizing (see corresponding verbs at PROVOKE): incentive, spur, goad, *motive Antonyms: anesthetic: anodyne …   New Dictionary of Synonyms

  • stimulant — [n] substance that invigorates analeptic, bracer, catalyst, drug, energizer, excitant, goad, impetus, impulse, incentive, incitation, incitement, motivation, motive, pick me up*, restorative, reviver, shot in the arm*, spark plug*, spur, stimulus …   New thesaurus

  • stimulant — [stim′yə lənt] adj. [L stimulans, prp.] that stimulates; stimulating n. anything that stimulates; specif., a) any drug, medicine, etc., as an amphetamine, caffeine, nicotine, or cocaine, that temporarily increases the activity of some vital… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.